Michel Goulet

Qu’est-ce que l’art public?

Selon le site de L’Encyclopédie canadienne, l’art public regroupe « les œuvres d’art situées dans des lieux publics précis provenant de commandes placées par des personnes ou des groupes. Parcs, édifices du gouvernement, banques, écoles, églises, hôtels, gares, sièges sociaux et restaurants sont quelques-uns des endroits où l’on présente des œuvres fixes dont la composition, les dimensions et les proportions s’agencent au site environnant, qui en fait ressortir la signification. Le thème de l’œuvre peut se rapporter à la fonction du bâtiment ou de l’espace qu’elle met en valeur. L’art dans les lieux publics est souvent produit à des fins de célébration, de propagande, de commémoration ou d’éducation. À sa fonction décorative peut s’ajouter un message politique, social ou religieux qui exprime l’idéologie du groupe ou de l’individu qui a commandé l’œuvre. »

__________________________________________________________________________________

Michel Goulet

Michel Goulet est un artiste montréalais qui a présenté plus d’une centaine d’expositions à travers le monde au cours de sa carrière. Par exemple, il a exposé à Venise en 1988 et à Montréal en 2005.

Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections privées et dans une quinzaine de collections publiques. Ses sculptures font partie des expositions très importantes au Canada dans le milieu de l’art. En 30 ans de travail, il a réalisé au moins quarante œuvres permanentes.

Michel Goulet est reconnu pour l’art public grandiose qu’il produit. Il est un créateur important de l’art public de Montréal. Il effectue des commandes pour la ville de Montréal. On peut dire qu’il a littéralement transformé l’art public à Montréal, la ville où il réside pour le moment. Les Montréalais peuvent ainsi découvrir ses différentes œuvres à travers la ville.

En 2008, l’auteur des œuvres Leçons singulières, volet 1 et volet 2 a été l’un des huit lauréats du prix du Gouverneur-général en arts visuels et en arts médiatiques.

L’artiste recycle des objets utiles pour le quotidien et vient apporter une touche spéciale comme vous le verrez.

L’art public à Montréal :

L’art public est très présent à Montréal. On le retrouve dans des lieux comme le parc Lafontaine, les stations de métro, le parc Lachine, etc.

Les sculptures de Michel Goulet se retrouvent au parc  Lafontaine, au Quartier international, à l’hôpital Royal-Victoria ou encore sur un rondpoint de l’Île des Sœurs.

         

Michel Goulet, Les leçons singulières (volet 1), Art public, Plateau Mont-Royal, Place Roy, 1990. Installation, 15 mètres x 15 mètres, bronze et acier inoxydable, acier inoxydable, laiton, commandé par le Bureau d’art public de Montréal.

« Les leçons singulières » constitue un ensemble de références poétiques à la vie urbaine et pose un regard attentif sur les rapports collectifs. » Michel Goulet, 1992.

  • L’ensemble est constitué d’une table-fontaine et de huit chaises. Le tablier de la fontaine représente une carte du monde fait en laiton où nous pouvons apercevoir les cinq continents qui baignent dans l’eau. L’eau s’écoule le long des parois et repose sur quatre empilements de formes géométriques.
  • Des huit chaises, il y en a six faites en bronze. Chacune comporte un élément distinctif : une maison, une spirale, des roues, un labyrinthe, un entonnoir et un puzzle. C’est pour cette raison qu’elles ne sont pas fonctionnelles.

Cette œuvre comprend deux parties et la deuxième partie se trouve à l’extrémité est de la rue Roy, soit au belvédère Léo-Ayotte du  parc La Fontaine. La voici ci-dessous!

 

___________________________________________________________________________________

Michel Goulet, Les Leçons singulières (volet 2), Art public, Parc La Fontaine, 1991, Installation, 350 m2, Acier inoxydable; bronze; laiton, commande.

  • L’installation du belvédère réalisé par Michel Goulet est composée de six chaises.
  • C’est en 1991 que le belvédère Léo-Ayotte reçoit l’œuvre « Les leçons singulières, volet deux ». Cette œuvre a une très grande importance dans l’histoire de l’art publique de la ville de Montréal.
  • Sous chacune des chaises se trouve un objet différent, soit un ballon, un livre, des jumelles, des journaux, un repas et une paire de souliers.
  • Les chaises forment un arc. Au centre de cet arc, en haut de celui-ci, il y a une table. Le belvédère reproduit le plan topographique du parc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s